Grande question n°3 : Pourquoi tant de triskaïdécaphobiques ? Et c'est quoi cette histoire d'échelle ?

Publié le par Lil

Vendredi 13...
Outre la fameuse série rétro kitsch de films d'horreur à base de découpage à l'arme blanche (qu'il faudrait que je révise d'ailleurs, ça me fait penser), les vendredis 13 évoquent toujours grands malheurs et autres apocalypses. Mais POURQUOI ?

J'ai déniché plusieurs explications à ce phénomène. La plus évidente pour notre société occidentale, c'est le christianisme, et particulièrement ce couillon de Judas, qui était le 13e à table et on sait ce que ça a donné (le zigouillage en règle de la star de la soirée, bonjour l'ambiance). D'où corollaire facile : 13 = pas glop. En plus de ça, le Jésus ils l'auraient crucifié un vendredi. Donc vendredi = pas glop. Corollaire 2 : Vendredi 13 = pas glop pas glop (sont simplets, un peu, ces chrétiens).
En creusant un peu on découvre que Adam et Eve auraient casse-croûté de l'arbre de la connaissance un vendredi aussi.
On dit aussi que les templiers ont été assassinés un vendredi 13, et que Jacques de Molay, templier de son état, aurait profité de l'occasion pour lancer une malédiction. En fait le vendredi 13 concernerait plus la décision de leur assassinat, apparemment, mais l'idée générale reste la même... Il y a de bonnes chances d'ailleurs que la peur du vendredi 13 vienne plutôt de cet évènement, qu'on a orné ensuite de toutes les références possibles au chiffre 13 de la Bible. A moins que ce ne soit l'inverse, et que cette peur du 13 n'ait fait choisir cette date pour l'éxecution de ces templiers-bien-sympas-mais-qu'est-ce-qu'ils-sont-riches-y-a-pas-moyen-de-leur-piquer-leurs-sous-?...
Voilà donc les explications (vaseuses) les plus répandues de cette triskaïdécaphobie (peur du chiffre 13) qui règne aux alentours. Ou comment un évènement somme toute banal (un assassinat, z'allez pas me dire que c'est révolutionnaire) peut entraîner une espèce de phobie générale. C'est beau, quand même !
A noter, la tendance est en train de changer, de plus en plus de gens commencent à dire qu'en fait le vendredi 13, ben il porterait bonheur, et non l'inverse ! Peu d'histoire là-dedans, il est bien plus plausible d'y voir un coup marketing à grande échelle de la part de la Française des Jeux ! (bande de malins vautours !)


Autre superstition que j'ai toujours trouvée très étrange : passer sous une échelle porte malheur.
Non mais et puis quoi ? Manger du pudding avec une cuillère, aussi ? Ou traverser en dehors des clous ? (encore que pour ce dernier point on pourrait trouver une logique...).
Je me suis longtemps dit que ça venait peut-être tout simplement du fait que passer sous une échelle doit faire considérablement augmenter nos chances de nous prendre des objets contondants sur la tête, du style pot de peinture, tronçonneuse, ou même homme de taille moyenne.
Eh ben apparemment, non, il y aurait vraiment là encore des origines historiques limoneuses. Eh oui, figurez-vous qu'une échelle se pose contre un mur (attention, exercice de visualisation), et que donc ça forme un triangle (échelle - mur - sol). Hors, dans l'Egypte antique, le triangle était une forme sacrée qu'il était interdit de profaner (comme par exemple en passant dedans...). Bien sûr le christianisme a rebaptisé ça à la sauce trinité en disant que c'était profaner Dieu (passer sous une échelle c'est profaner Dieu, je vous dit pas il y a des déités qui se vexent facilement...). Donc passer sous une échelle c'est déplaire au divin, et chacun sait que courir sur le haricot du Seigneur c'est pas la meilleure chose à faire pour s'attirer ses bonnes grâces.
Utilisez donc plutôt des escabeaux ! ;o)


Ah oui, en passant, j'en profite pour vous parler d'un truc qui m'a bien fait rire aujourd'hui : en regardant mes statistiques j'ai découvert que quelqu'un avait trouvé mon blog en cherchant sur google : "Déesse multibras" !!  :oD
J'ai pas bien compris, mais oui, effectivement, c'est moi ! ;o )

Publié dans Les Grandes Questions

Commenter cet article

Nat 26/06/2008 09:42

Ma parole, tu n'avais rien à foutre mardi pour avoir lu mon blog et laissé tous ces commentaires?
Remarque, ça m'a permis de redécouvrir des trucs que je ne me souvenais même plus avoir écrit... et oui, depuis l'année dernière, je me suis fait une fracture, j'ai eu une opération chirugicale (du coup), mais j'ai aussi fini par visiter le continent qui me manquait pour être allée dans tous, j'ai acheté une maison, créé mon entreprise, ben je n'ai pas perdu mon temps finalement! Et oui, j'ai arrêté le trampoline, ça m'a vaccinée...

Lil 26/06/2008 23:51


C'est plus une histoire de grosse crise de flemme que d'inactivité...
Faudra que je te pique ton gros questionnaire, là, il était marrant. Tu m'étonnes que tu as arrêté le trampoline... (ouch !)


Le célib 25/06/2008 10:05

Moi aussi je suis d'accord avec la Téqui, ça serait vriament cool de nous dire comment ils ont trouvé le mot Triskamachintrucdelamortquitefaitpuerlagueule :)
J'adore je reviendrais :D

Lil 26/06/2008 23:50


Je pense que l'origine est grecque... Pour les phobies il y a vraiment des mots marrants. Par exemple, la peur du nombre 666 s'appelle
l'hexakosioihexekontahexaphobie !
Mais bon, les gars ne manquent pas d'humour, le fait d'inventer des mots difficiles à mémoriser se nomme kalepomentaneïnomineïologie... :o)


Tequi 24/06/2008 17:29

Pfff moi c'est avec tes coms que j'ai la poisse ! Je t'avais un super grand com et visiblement walou, il est pas passé ! Je te disais juste que tu aurais pu raconter comment tu avais découvert le mot triskaidécaphobique ! Et puis aussi que pour ma part j'ai tendance à vouloir emmerder le monde et à faire tout exprès de ce que les superstitieux veulent pas que je fasse : passer sous des échelles, croiser les couverts à table, retourner le pain... C'est quand même pas pour rien que j'ai un chat noir ! :D

Lil 26/06/2008 23:46


Haha, marrant, ça ! Moi aussi je prends un malin plaisir à retourner le pain, vu que j'en connais 2-3 qui le remettent toujours à l'endroit ! (pis après hop !
je le rereretourne ! Je ne suis pas la dernière pour les jeux à la cons...)


Nat 16/06/2008 16:45

Que se passe-t-il quand on passe sous une échelle un vendredi 13? C'est l'apocalypse ou ça s'annule?

Lil 16/06/2008 23:25


Y a plus qu'à en faire la grande question n° X ? ;o )


vaimarple 13/06/2008 16:55

je ne connaissais pas le mot (triskaïdécaphobique) mais je le suis et pas pour rien ! La preuve ?
Aujourd'hui, le dentiste m'a posé des plaquettes sur mes dents une première fois, une seconde fois, pour la troisième fois, il fallait attendre trente minutes... au moins ... alors j'aurai une quatrième fois... Si ça ce n'est pas la malédiction du vendredi 13, qu'est-ce que c'est ????

Lil 16/06/2008 23:24


En même temps, aller chez le dentiste un vendredi 13, tu cherches les embrouilles !!!