Sorry, I'm on brain break

Publié le par Lil

pslj109j.jpg

Heu, comment dire, oui, bon, ça fait un bout de temps que je n'avais rien écrit. Certes.

Evidemment je pourrais sortir pléthore d'excuses, qui une à une ne sont pas bien brillantes mais qui en tas commencent à faire foule... je vous épargne la suite, on va dire en gros que ben j'étais occupée, quoi !

Pourtant ce ne sont pas les idées de post qui manquent... Malheureusement la broderie, elle, n'avance pas aussi vite que je le voudrais, shnourfgrr, pour en gros les mêmes raisons que mon manque de blogging, d'ailleurs.
Fluchte.

Bon, ne dit-on pas "L'absence ni le temps ne sont rien quand on aime" ? (A. de Musset, oui je me la pète, d'autant que pour un blog aussi neuf c'est un peu prétentieux...genre mes lecteurs m'adorent tant qu'ils doivent attendre mes posts, une bave extatique au lèvres... faut pas rêver ma vieille !).
Evène m'apprend que Balavoine disait aussi "L'absence à des torts que rien ne défend", me v'là bien. Scuziiiii....

Un peu au dessous dans la liste je lis aussi "Solitude : douce absence de regards" (M. Kundera), rien à voir, mais cette citation résonne particulièrement dans mon coeur de louve solitaire. Est-ce cette absence de témoins, de jugement qui rend la solitude si confortable ? La solitude, c'est la liberté d'être totalement soi-même, sans être jugé. Une liberté qui devient si précieuse, si vitale, pour ceux qui y ont goûté...
Certes, quand on est seul on est face à soi-même, et pour certains cela peut être angoissant. Aucune aide, aucun soutien, aucune autre ressource qui ne vienne pas de l'intérieur de soi. Mais la liberté, bon dieu, cette liberté ! Pouvoir être à l'extérieur ce que l'on est à l'intérieur sans aucune crainte, aucune pression, aucune conséquence fâcheuse. Je deviendrais folle d'être trop entourée...
Heu... oups, je crois que j'étais partie, là... C'est quoi ce post qui commence par des excuses et finit en réflexions philosophiques sur la solitude ? Halte là !

Tout ça pour dire, je n'ai pas oublié mon petit blognuage et je compte bien être plus prolifique à l'avenir, d'autant qu'une petite semaine de vacances est en train de pointer son bout de nez et que je la chopperais bien par les narines !

Publié dans Papotage

Commenter cet article